Pro Cycling 2012

Un forum de simulation avec une database 2012. Venez nombreux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour un forum sans fautes d'orthographe

Aller en bas 
AuteurMessage
Boasson Hagen

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 18
Localisation : Luxembourg

MessageSujet: Pour un forum sans fautes d'orthographe   Mer 22 Fév - 15:00

A LIRE OBLIGATOIREMENT !

COURS DE GRAMMAIRE



Conjugaison

Prenons un exemple : "Valverde est allé gagner". Comment savoir que "aller" se conjugue et pas "marcher" sans pour autant s'embrouiller l'esprit avec des règles élaborées ?

Testons maintenant les solutions pour le premier verbe, "aller" :
- Valverde est vendre
- Valverde est vendu
Il apparaît clairement que la bonne solution est la seconde. Il faut donc en déduire que le verbe se conjugue. Donc : "Valverde est allé".

Essayons à présent pour le second verbe, "gagner" :
- Valverde est allé vendre.
- Valverde est allé vendu.
Cette fois-ci, nos oreilles se rebiffent à l'écoute de la deuxième phrase. La bonne est donc la première. Nous en déduisons que le verbe reste à l'infinitif. Donc : "Valverde est allé gagner".

Vous avez à présent un moyen infaillible de ne plus faire la faute. Par pitié, utilisez-le.



Cela implique bien entendu que vous sachiez conjuguer un verbe...

Pour rappel :





II) Sa ou ça ?

Quand utiliser "sa" ?
Tout simplement, quand le passage au masculin donnerait "son"
Ce sont les siens, la sienne.

Quand utiliser "ça" ?
Aussi facilement que pour le "sa", cette fois, c'est lorsque que l'on peut remplacer par "cela"


III) La Ponctuation

Chez les sujets non entraînés, la lecture d'une "phrase" de 5 lignes sans virgule ni point peut entraîner un arrêt total de la respiration, et donc la mort par asphixie. En effet, quand on a appris à écrire et à lire "poliment", on attend la virgule, le point, les deux points, le point virugle pour reprendre son souffle. Leur absence peut donc avoir des conséquences graves.

Le but de cette leçon sera donc de vous inculquer quelques notions de base sur ce thème.

Règle numéro 1 :
Une phrase commence par une majuscule et se termine par un point (.), un point d'interrogation (?), d'exclamation (!) ou des points de suspension (...).
Une entorse à cette règle est communément admise sur msn et sur les chats. Il se trouve qu'Et-alors n'est ni msn, ni un chat. Veillez donc à respecter cette règle.

La virgule :
Notée ",", la virgule est un signe de ponctuation permettant d'isoler des portions de phrase, que nous pouvons considérer comme des "unités de sens". Elle permet de rompre la longueur et la monotonie d'une phrase, de lui conférer une certaine musicalité.

Exemple :
"Ah-bonjour-Monsieur-du-Corbeau-que-vous-êtes-joli-que-vous-me-semblez-beau !"
Cette phrase est atrocement désagréable quand elle est prononcée d'un trait.
"Ah, bonjour, Monsieur du Corbeau, que vous êtes joli, que vous me semblez beau !"
La virgule permet de redonner un rythme harmonieux à la phrase.

Il n'est pas non plus nécessaire de mettre une virgule après chaque mot, sinon votre lecteur frôlera la surventilation. Tout est dans la mesure.

La virgule s'utilise :
- entre chaque adjectif d'une suite : "Il était musclé, brun, mignon, homo, célibataire et sexy."
- pour marquer une rupture : "Il était mignon, mais hétéro."
- pour isoler une précision sur ce qui vient avant : "Le garçon que j'ai vu ce matin, très mignon au demeurant, est en fait un gros connard."
- pour juxtaposer des notions, des noms ou des actions : "Je viens de faire la vaisselle, de repasser mon linge, de passer la serpillère, de prendre une douche et je dois encore aller faire les courses.", "C'était un adepte de l'écriture, de la littérature, de la philosophie ainsi que de plusieurs sciences humaines."


Le point d'interrogation :
Il s'utilise communément à la fin des questions.
"salut sa va" risque ainsi d'amener un puriste à vous bloquer purement et simplement sur msn, pour double (ou triple si vraiment c'est un puriste très puriste)-crime contre la francophonie. La bonne orthographe est en effet :
"Salut, ça va ?" Et d'ailleurs même plutôt :
"Salut, comment vas-tu ?"
L'usage du point d'interrogation permet de montrer à votre interlocuteur que vous attendez une réaction de sa part, que vous ne parlez pas tout seul, en gros.

Le point d'exclamation :
Il permet de noter la surprise, l'agressivité, bref une hausse de ton pour une raison quelconque.
"Han mais quel connard je rêve !"

Les points de suspension :
Ils laissent envisager que vous auriez encore beaucoup à dire, mais que vous préférez arrêter là.

Les deux points :
Ils sont là pour signaler que vous allez développer votre propos, proposer une explication...
"Voilà ce dont je rêve : me trouver sur une île déserte quelque part dans l'Océan indien."

Et maintenant, une petit compilation :

"Je ne te supporte plus ! Veux-tu savoir pourquoi ? En voici les raisons : tu es égocentrique, imbu de ta personne, malpoli, intolérant, cynique, malsain..."




IV) Les adjectifs


Premièrement, un adjectif s'accorde toujours en genre et en nombre avec le nom ou le groupe nominal qu'il accompagne. Il en va de même avec les participes passés à valeur d'adjectif.
Ex : la lettre envoyée, le discours écrit, ...

Deuxièmement, en présence de l'auxiliaire "être", on accorde toujours le participe passé en genre et en nombre avec le sujet .
Ex : elle est devenue actice et il est devenu écrivain.

Enfin, en présence de l'auxiliaire "avoir", l'accord ne se fait que si le c.o.d (qui répond à la question "quoi" ou "qui" posée au verbe) du groupe verbal est situé avant celui-ci.
Ex : les fleurs que j'ai cueillies

Voilà les règles de base. Ensuite, tout se complique avec les verbes pronominaux (s'employant avec un pronom personnel comme se laver, se peigner, ..).

Le participe passé des verbes pronominaux proprement dits (qui ne se conjuge qu'à la forme pronominale) s'accorde en genre et en nombre avec le sujet.
Ex : elles se sont évanouies

Le participe passé des verbes pronominaux non réfléchis (dont le pronom personnel n'est ni c.o.d, ni c.o.i) s'accorde avec le sujet.
Ex : ils se sont attaqués à plus fort qu'eux

Le participe passé des verbes pronominaux transitifs (qui régissent un c.o.d) : on remplace mentalement l'auxiliaire "être" par l'auxiliaire "avoir" pour trouver le c.o.d
Ex 1: elle s'est lavée (Elle a lavé qui ? Réponse "s", pronom personnel, c.o.d, mis pour "elle", féminin singulier donc accord)
Ex 2 :elle s'est lavé le visage (Elle a lavé quoi ? Réponse "le visage", c.o.d donc pas d'accord puisqu'il est placé après le groupe verbal)

Le participe passé des verbes pronominaux intransitifs (qui ne régissent pas de c.o.d) : participe passé invariable
Ex : les fêtes se sont succédé (les fêtes ont succédé à "se" donc à elles-mêmes, donc la question posée est indirecte "à qui ?", donc c'est un c.o.i donc pas d'accord)

Le participe passé suivi d'un infinitif : s'accorde avec le c.o.d qui le complète.
Ex 1 : La cantatrice que j'ai entendue chanter ("que" mis pour "la cantatrice", féminin singulier, est le c.o.d de "entendu")
Ex 2 : la chanson que j'ai entendu chanter (on n'accorde pas "entendu" car son c.o.d est "chanter" qui est placé après le groupe verbal. "Que", ici pour "la chanson", féminin singulier, est le c.o.d de "chanter")
On applique la même règle pour les verbes pronominaux suivis d'un infinitif.
Devant un infinitif, le participe passé de "faire" est toujours invariable ("la maison que j'ai fait construire")


Et cerise sur le gâteau, couru, coûté, valu, vécu sont invariables au sens figuré mais s'accordent au sens propre.
Ex : "les 10€ que m'a coûté ce livre" mais "les efforts que m'a coûtés ce travail"



IV) Confusions

1) C'est / ses / ces

C'est est un verbe, le verbe être. Il s'utilise dans le cas ou vous pouvez dire "c'était" au passé

Exemple : Ce que vient de faire Cunego, c'était sublime => Ce que vient de faire Cunego, c'est sublime

Ses s'utilise pour dire qu'il s'agit des siens, il suffit de remplacer par "Son" au singulier.

Exemple : Ses vélos / Son vélo

Ces s'utilise pour désigner quelque chose. Il suffit de remplacer par "ce" au singulier.
"Ce / ces" s'utilise comme "Celui la / ceux la"

Exemple :
Ces vélos sont léger => Les vélos qui sont ici, devant nous, sont légers
Ses vélos sont léger => Les vélos de cette personne, sont léger.


2) Et / est

Est n'est autre que le verbe être et s'utilise comme tel. Au passe, on le remplace par "était"
Et est une conjonction de coordination (mais ou et donc or ni car). et s'utilise pour coordonner deux parties d'une phrase. On pourrait le remplacer par "ainsi que"

Exemple : Son attaque est tranchante et efficace => Son attaque était tranchante ainsi qu'efficace.


3) Ce / se

Ce s'utilise pour désigner quelque chose, au féminin on le remplace par "cette"

Exemple : Ce cycliste est jeune => Cette cycliste est jeune

Se s'utilise généralement devant un verbe. En changeant a la 2ème personne du singulier, il devient "te"

Exemple : Il faut se dépêcher de sprinter => Il faut te dépêcher de sprinter


A compléter au rythme des nouvelles erreurs....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pour un forum sans fautes d'orthographe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour éviter les fautes d'orthographe
» La chasse aux fautes d'orthographe.
» Phrases phylosophiques sans queue ni tête pour vos signatures
» Une playlist pour le forum?
» Fiche de pub pour le forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pro Cycling 2012 :: Règlement :: Règles-
Sauter vers: